logo_diocese_alsace

Accès au site du dioscese d'Alsace

Communauté de Paroisses des Rives

logo-3-color

 du Nouveau Bassin Mulhouse

logo_zone

Accès au site de la Zone pastorale de Mulhouse

 sous le patronage de Saint Jacques le Mineur

Visites aux malades, aux personnes âgées.

 Visiter une personne malade, âgée, à domicile ou en maison de retraite, c'est réaliser une rencontre gratuite, pleine de tendresse et d'attention pour :                                                           

dialoguer,

              écouter avec bienveillance et patience,

                                                                  accompagner,

                                                                                     rompre l'isolement et la solitude.

C'est aussi apporter des nouvelles du quartier, de la paroisse,

c'est être envoyé par la communauté paroissiale,

montrer à la personne rencontrée qu'elle compte pour la communauté,

lui dire qu'elle est aimée de Dieu.

                              "Tu as du prix à mes yeux, et je t'aime" 

"J'étais malade et vous m'avez visité"

    Ces paroles de Jésus souligne combien il est important que tous les chrétiens soient attentifs aux malades,  aux personnes âgées, isolées ou en maison de retraite.

Vivre sa foi ne passe pas forcément par de grandes choses : un sourire, un regard, une caresse. C’est tout simple et cela permet à chacun d’être en vérité avec soi-même.

Nous transmettons  l’amour du Christ, parce que l’autre, est notre frère, chaque rencontre auprès d’un malade nous remplit de joie, nous nous sentons habités par l’Esprit.

Dieu utilise notre personne pour se manifester aux résidents qui sont en attente d’une visite de leur Seigneur.

 Pour demander une visite, pour devenir "visiteur" s'adresser au prêtre de votre paroisse.


Porter la communion

Toute personne malade, âgée…qui ne peut se rendre à la messe et qui désire communier le peut. Elle doit le demander à son entourage. Chaque baptisé est en mesure de porter la communion. Mais c’est une mission qu’il ne faut pas prendre à la légère. « Je suis impressionné de porter le Corps du Christ » nous dit un paroissien. « Je me prépare le cœur et je prie avant de faire cette démarche pour ma maman » nous dit cette autre personne.

« C’est une façon extraordinaire, pour moi, d’être vraiment plus proche de mon père vieillissant ». «Je reviens heureux de cette rencontre qui est bien différente d’une visite sans communion ».

Il s’agit d’un geste de foi, foi de la part de celui qui accomplit ce geste au nom du Christ, foi de la part de celui qui reçoit l’Eucharistie.

Comment faire en pratique ?

Utiliser une custode (petite boîte ronde en métal que l’on peut se procurer par exemple à l’abbaye de l’Oelenberg ) ou une autre belle petite boîte ou encore un petit linge beau et noble. Vous déposez ce contenant avant la messe sur l’autel, tout en vous présentant au célébrant, si il ne vous connait pas. Le prêtre y déposera une hostie consacrée à la communion et à la fin de la messe, vous récupérez la custode.

Porter la communion est un acte dont nous ne sommes pas propriétaire. Certes, il s’agit de l’assurer avec le meilleur de soi-même, en s’y engageant à fond, avec intériorité, et dans un esprit de service. Mais c’est bien au nom de la communauté de paroisses, envoyés par celle-ci que nous accomplissons cette démarche.

Comment ça se passe auprès de la personne qui va communier ?

La lecture d’un passage de la Parole de Dieu, des intentions de prière, le Notre Père, un geste de Paix sont quelques étapes de ce temps de célébration. Adressez-vous à un prêtre qui vous conseillera et vous donnera un document (également disponible en presbytère) pour vous accompagner dans cette belle et fraternelle démarche de Foi.                                                      


Le sacrement des malades

 Le sacrement des malades, ou Onction des malades, n'est pas un "passeport " pour l'au-delà mais :

  • une force pour vivre
  • un réconfort dans la souffrance,
  • un soutien dans l'épreuve.

Il est marqué par deux gestes:   - l'imposition des mains

                                              - l'onction d'Huile des malades.

Ce sacrement peut être célébré à domicile ou en maison de retraite. La présence de membres de la famille et des proches est plus que souhaitable.

Des célébrations communautaires sont  programmées dans les maisons de retraite de la communauté de paroisses.

Il est recommandé de solliciter ce sacrement quand la personne a encore sa lucidité.

Pour demander ce sacrement, veuillez vous adresser à un prêtre de la communauté de paroisses. 


Célébration de la Messe en maisons de retraite.

 Si vous êtes un lecteur fidèle et attentif de l’ECHO, vous aurez remarqué en dernière page l’annonce régulière, chaque mois, de la Messe dans les trois maisons de retraite situées sur de la Communauté de Paroisses.

OÙ ?

La Résidence séniors Violette Schoen est proche de l’église St Jean Bosco et les  prêtres salésiens y célèbrent chaque mois l’Eucharistie. Cette résidence accueille des personnes généralement valides, qui occupent la cinquantaine d’appartements spécialement aménagés pour le confort des séniors.

Bien différentes sont les deux autres maisons, des EHPAD, établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes, qui reçoivent des personnes souvent très âgées, parfois en fauteuils roulants : c’est le Doyenné de la Filature et le Parc des Salines.

QUAND ?

Des jours bien précis dans le mois et la semaine sont réservés, pour faciliter l’organisation des autres activités dans chaque maison.

COMMENT ?

A la résidence Violette Schoen, une résidente de la maison s’occupe volontiers de préparer l’autel avant la venue du prêtre.

Dans les deux autres maisons, une paroissienne de l’équipe des visiteurs transporte tout ce qu’il faut pour la célébration, soigneuse et fidèle depuis de longues années, MERCI à elle !

Le nombre de personnes qui viennent prier est variable suivant les lieux (et les périodes de grippe…), de 10-15 à plus de 40-50 participants. Les familles sont parfois présentes, ainsi que des paroissiens, et cela nous réjouit fort.

Les animateurs et les soignants qui connaissent bien toutes les personnes sont un soutien précieux et aident volontiers à la mise en place.

Les célébrants sont toujours chaleureusement accueillis. Leur attention et bienveillance pour chacun touchent beaucoup les personnes âgées. Ils prennent le temps avant ou après la célébration pour échanger avec eux. La musique et le grand silence nous aident à entrer dans la prière et on ressent une ferveur très particulière durant l’Eucharistie. Tous participent dans la mesure de leurs moyens et les mémoires défaillantes retrouvent de la vigueur, le déroulement de la messe n’est-il pas imprimé dans les cœurs ?

Voilà relatés en quelques lignes ces beaux temps de célébrations mensuelles avec nos ainés. N’oublions pas que les maisons de retraite sont ouvertes à tous et que vous, paroissiens et lecteurs de l’ECHO, y serez toujours les bienvenus pour participer à la messe mensuelle, pour visiter ces personnes, dont certaines isolées, n’ont aucune famille sur place !

La rédaction (décembre 2014)


 

 

 







Dernière modification le 04/02/2016

Site motorisé par Zite+